Rongeurs aquatiques

      Lutte collective contre les rongeurs aquatiques nuisibles

De part la présence sur son territoire de zones de marais importantes (marais Poitevin, marais breton…) et de nombreux cours d’eau, la Vendée est particulièrement concernée par la lutte contre les rongeurs aquatiques. Les nuisances liées aux ragondins sont économiques avec des dégâts sur les cultures ; hydrauliques avec la dégradation des berges et l’envasement des rivières et canaux ; sanitaires avec de nombreuses maladies virales ou bactériennes comme la Leptospirose.
 
      La FDGDON organise, coordonne et exécute des actions de lutte sur l’ensemble du département. La fédération apporte son appui technique et financier aux groupements cantonaux, employeurs des agents régulateurs. D’autre part, la fédération a pour mission de suivre l’évolution des populations de ces nuisibles sur toute la Vendée. Elle procède à des suivis de populations financés en particulier par le Conseil Général de la Vendée. Elle intervient sur les espaces naturels, propriétés du Conseil Général.


Pose de pieges cages homologuées

      La lutte contre les rongeurs aquatiques est effectuée uniquement à l'aide de pièges-cages permettant de libérer les espèces protégées. Vingt-deux groupements cantonaux emploient 32 agents régulateurs sur cette action. Le tir, en activité de chasse ou de battues organisées est aussi un moyen efficace et complémentaire.